Actualités

Dans quel monde vivons nous ?

Noir

Cher journal,

Je n'aurais jamais cru faire ça un jour.

Pour moi écrire ses pensées, ce révèle tout aussi utile que prendre une photo de son repas et l'afficher sur internet.

Mais avec ce qui s'est passé récemment,

j'avais besoin d'évacuer.

 

Oui évacuer.

 

Evacuer mes peurs, mes craintes, mes questions, mon incompréhension.

 

Il y avait déjà eu Charlie Hebdo, la fusillade à Mont-Rouge puis la prise d'otage à l'Hyper Casher.

Plusieurs jours qui avaient secoué le monde.

Inutile de préciser que j'avais été affecté par tout ça.

 

En bon défenseur de la liberté et étant artiste, les événements du 7 Janvier 2015 m'attristaient.

Il y avait déjà ça.

Puis j'ai regardé le nombre de victimes au bout du compte, et j'ai encore eu plus de peine.

 

Mais là,

le 13 novembre 2015,

on avait le droit à un autre attentat.

 

Enfin, un autre.

D'autres devrais-je dire.

 

Ces ''penseurs'' ont attaqué le Stade de France,

la terrasse d'un café,

le bataclan durant un concert...

 

Ces ''penseurs'' voulaient non seulement s'attaquer à la liberté et à la sécurité mais aussi à la culture.

 

Des gens sont morts parce qu'ils passaient du bon temps entre amis, entre famille...

 

Ils sont morts parce qu'ils buvaient un verre.

Ils sont morts parce qu'ils regardaient un match de football.

Ils sont morts parce qu'ils écoutaient de la musique dans une salle.

 

Ils sont morts parce qu'ils étaient au mauvais endroit et au mauvais moment.

 

Le plus triste c'est qu'ils sont morts pour rien.

Pour une idéologie arriérée et absurde.

 

Dans quel monde mourrons nos grands-parents ?

Dans quel monde vieilliront nos parents ?

Dans quel monde vivrons nous ?

Dans quel monde nos enfants naîtrons ?

 

La France, symbole de la liberté

A était mise à mal par ces lâches.

Une guerre c'est sur un champ de bataille.

Pas dans une ville.

Pas dans un lieu où la vie quotidienne est reine.

 

Je dirais à ces lâches :

 

Oui j'aime la liberté.

Oui j'aime choisir.

Oui j'aime le fait que les femmes ont le droit de s'habiller comme elles le veulent.

Oui j'aime la culture.

Oui j'aime mon pays.

Oui j'aime tout ça.

 

Que l'on l'aime ou pas,

François Hollande à dit cette phrase très juste :

''Le terrorisme ne détruira pas la République française car c’est la République qui le détruira.''

 

C'est vrai.

Puis j'ajouterai :

 "On ne supprime ni on n'emprisonne la liberté. Car si on fait cela, elle trouvera toujours un moyen pour revenir encore plus forte et déterminée."


 

Lire la suite

Charlie est en chacun de nous

B6w7zcrcqaar39i

''Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage'' Périclès

Après avoir longuement hésité à parler de cet événement tragique et horrible, je me suis dis que ça permettra de me libérer l'esprit et de dire ce que je pense de tout ça ; Du pendant et de l'après attentat.

Mercredi 7 Janvier 2015. Tout semble bien se dérouler. Il fait beau et pendant ce temps là je suis en cours dans mon école supérieure. On s'amuse, on rigole, on s'instruit. Pendant un cours instant, je sors mon portable et je vais sur Twitter. Puis au fur et à mesure, je vois certains tweets inquiétants : ''Gros soutien à Charlie Hebdo, c'est un cauchemar. Pensée aux victimes'' et d'autres dans le même genre. Je vais sur Internet pour me renseigner, je tape ''Charlie Hebdo'' dans la barre de recherche et là l'horreur. ''11 victimes...Attentat à Charlie Hebdo...''. Je n'y crois pas sur le moment et je le fais savoir à mes camarades et ils sont choqués. La journée n'était plus du tout pareil à partir de là. Je n'arrête pas d'y penser. Puis après cela, je vais en cours de Dessin (de 13h30 jusqu'à 15h30 normalement), mais le professeur, à l'aide de son ordinateur et du rétro-projecteur, à mis la chaîne d'info I-Télé. On apprend que Cabu est mort. Mon prof est ému. On continue le cours mais on arrête pas de parler de cet événement. Puis, les infos continuent de tomber. Charb, Wolinski etc...sont décédés. Il est 14h45 et le prof, trop ému par tout ça, nous laisse sortir. On n'a pas arrêté de parler de ça toute la journée (plus ou moins pour certains). Toute la journée, j'ai retweeté pleins de messages, ça faisait du bien de voir ça.

Les événements en elle même sont tragiques. 3 terroristes attaquent un journal et ont clairement visés certaines personnes. Puis, il y a des personnes qui sont victimes d'un dommage collatéral, les policiers abattus entre autre. Je n'ai pas voulu voir la vidéo du policier qui se fait abattre froidement et lâchement, mon père est policier et ma mère à quitté la police depuis des années, donc je m'identifie vachement et je trouve ça ignoble de voir la vidéo. 12 personnes sont mortes, dont 4 artistes qui avaient fait juste leur travail et qui faisaient rire des gens. Même si je suis une grosse tanche en dessin, je suis un artiste avant tout. Donc, je me sens très concerné par tout ça. Moi aussi je fais rire du monde par le biais de mes vidéos, je divertis, je fais sourire du monde. Ces mecs faisaient pareil.

D'autant plus que je suis un fin défenseur de la liberté. Je défends avec une grande ardeur la liberté d'expression et la liberté en général. Ces 3 terroristes ont voulu entâcher ce principe et malheuresement, cela n'a pas marché.

En effet, j'étais déjà un peu triste mais les réactions qui ont suivis m'ont redonné espoir. La France forte et mobilisée dans les rues. Les pays étrangers qui soutiennent et qui pleurent avec nous. C'est juste incroyable et beau.

Même si on enlève le fait que je sois un artiste, un fils de policier et un défenseur de la liberté, je suis avant tout à un être humain avec un coeur. N'importe qui s'est senti plus ou moins concernés par ces événements.

Par contre, ce qui m'attriste un peu ce sont les gens qui disent : ''Charlie Hebdo l'avait bien cherché aussi'' ou ''Ils l'ont bien mérité''. BORDEL, VOUS N'AIMEZ PAS CHARLIE HEBDO ? SOIT. VOUS DETESTEZ CHARLIE HEBDO ? SOIT ! MAIS CELA NE JUSTIFIE EN RIEN UN PUTAIN D'ATTENTAT QUI A FAIT DES MORTS ! PUTAIN DE BORDEL DE COUILLE DE MERDE !!!

Désolé, il fallait que ça sorte.

Le mouvement ''Je suis Charlie'' est noble et c'est pour ça que je le rejoins. Pendant que j'écris cet article, j'ai un T-Shirt Noir avec le logo de Superman. Noir pour le deuil, et le logo qui signifie ''Espoir''. Comme quoi, même les références geeks peuvent servir dans n'importe quelle circonstance.

Je veux rendre également un hommage aux victimes de cet attentat horrible et choquant...

Et je ne dirais qu'une seule chose : "On ne supprime ni on n'emprisonne la liberté. Car si on fait cela, elle trouvera toujours un moyen pour revenir encore plus forte et déterminée."

Je suis Charlie.

Tu es Charlie.

Nous sommes Charlie...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×