Rogue One : A Star Wars Story

Il est des histoires que l'on croît connaître. Ces histoires qui ajoutent une nouvelle dimension à nos croyances et à nos connaissances. Ces histoires que nous ne soupçonnons pas. Ces histoires que l'on apprend que bien plus tard qui ont bouleversée considérablement l'univers.

Et non je n'en fais pas trop !

Bref après cet introduction, passons à la critique de ''Rogue One'' de Gareth Edwards.

Rogue one

Après un septième épisode bon, qui ne prenait pas trop de risque cela dit (mais c'est compréhensible), réalisé par J.J Abrams, Disney continue d'explorer la mythologie de Star Wars. Mais aujourd'hui, on ne raconte pas l'histoire de personnages aux destins hors du commun, aux pouvoirs grandioses. Non ici, on traite de ce qui s'est passé entre les épisodes III et IV avec des personnages comme vous et moi.

Et c'est peut-être ça qui est le plus intéressant dans tout ça. Cet idée d'Univers Etendu Spin-Off est plutôt bien vu et est bien pensée. Il y a des événements qui nous sont racontés dans cet épisode qu'ont été à mille lieux de connaître toute l'ampleur avant « Un Nouvel Espoir ». Ce film spin-off comble les quelques trous de l'épisode IV et amplifie le background de l'univers de Star Wars. Nous n'avons plus juste le point de vue du jeune Luke Skywalker, dans sa ferme sur Tatooine, sur la situation géopolitique qui l'entoure. Dans « Rogue One », on traverse de nombreuses planètes, on voit ainsi de nombreuses situations de conflits différentes, de nouveaux contextes...Bref « Rogue One » apporte un vent nouveau et c'est assez surprenant venant d'un univers qui a été maintes fois explorés sous toutes ses formes. Mais il faut croire que nous savons peu de choses finalement.

Le long-métrage à un excellent scénario surprenant. Pourtant, qui aurait-crû être surpris par une histoire dont nous savons comment elle se termine ? « Rogue One » l'a fait. La mission n'était pas aisée puisque tout est écrit dans le marbre et ils ont réussi connecter un vieux film de 1977 à un film de 2016 ! Au niveau connexion des épisodes, il le fait même plus que très bien ! Que ce soit au niveau technologique, histoire, personnages, tout ce qui doit y être y est et pour une bonne raison. D'ailleurs, même un néophyte de l'univers de « Star Wars » peut commencer par celui là car cela amène toutes les pistes pour l'épisode IV et sans rien révéler ! Puis pour le fan (que je suis), maintenant si je veux me faire l'intégrale de la saga, j'ai cet épisode reliant les deux trilogies ! (oui il y a beaucoup de points d'exclamation dans cette critique !) J'avais toujours trouvé frustrant de passer de l'épique final de l'épisode III à l'ouverture in media res de l'épisode IV...Il y a un gros trou au milieu et l'épisode IV démarre en fanfare comme ça alors qu'il y a plusieurs décennies d'écart entre les deux trilogies. Maintenant, tout est comblé grâce à film !

Mais que serais ce film sans de bons personnages ? Après un « Suicide Squad » qui répartissait mal l'action avec chacun de ses protagonistes, ici chaque membre de l'équipe suicide de « Rogue One » à une personnalité et un vécu que l'on ressent bien. Puis chaque membre à un temps d'action et de présence à l'écran suffisamment long pour que l'on s'attache à lui et qu'on en ait quelque chose à foutre ! Tout ce monde à une importance dans la mission et on sait que si l'un venait à manquer, cela serait compliqué de réussir l'objectif final.

Malgré une toute petite baisse de rythme au milieu du film, le tout s'enchaîne parfaitement et tout est fluide. Mais surtout, une réalisation diablement efficace ! Tout est gigantesque dans ce film, on se sent petit face à tout ça, tout comme les personnages qui sont écrasés par l'ampleur de la mission. Un excellent jeu de lumière (peut-être un poil trop sombre par moments) et des lumières/ombres qui rendent encore plus machiavélique un certain Vador...Pour la première fois dans la saga, on a faire face à un véritable film de guerre dans tout les sens du terme. Infiltration, espionnage, complot, combats militaires dans une ville...Le tout dans un rendu réaliste encore plus prenant. La réalisation de Gareth Edwards se glisse sans problème dans cet univers. Le film est extrêmement généreux, jouissif, prenant émotionnellement et offre du très bon spectacle jusqu'à son troisième acte parfaitement grandiose.

Puis ironiquement, je suis sûr que la musique d'Alexandre Desplat aurait été mille fois meilleur, mais les compositions de Michael Giacchino sont réussis...Pas marquantes mais très bien. On est loin du niveau de John Williams bien sûr. Mais Michael Giacchino a du reprendre la bête le plus vite possible car les morceaux d'Alexandre Desplat ne correspondait plus au nouveau montage du fait des re-shots.

Donc, « Rogue One » s'impose ici comme une pierre majeur de la saga Star Wars. Un film qui traite de la guerre comme jamais. Cet univers a toujours eu des parallèles avec notre monde et ce spin-off est dans la droite lignée de ce qui a été fait. Parce que dans toute guerre il y a des héros inconnus qui ont changé la donne. Plus tard, le public apprend leurs existences et leur importance dans cette histoire. Une très belle mise en abyme car maintenant nous savons qui sont les héros qui ont donné les plans de l'Etoile Noire mais 40 ans après la bataille. Personnellement, c'est le meilleur épisode de toute la saga. Mais attention, j'adore toujours autant les autres films avec une préférence pour l'épisode III. C'est juste qu'aucun film Star Wars ne m'avait autant bluffé de par son originalité et de son exécution...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site